ACTUALITÉS

Coronavirus
"Prenez soin de vous et des autres en restant chez vous", François De Smet s'exprime sur les mesures de confinement
Le mercredi 18 mars 2020

Chers militants, chers citoyens, chers amis,

Nous vivons une période exceptionnelle à plus d’un titre.

Jamais, dans l’histoire récente, notre pays – et le monde – n’ont dû traverser une épreuve qui nous demande autant de faire corps, comme société. Nous insistons : il est essentiel que chacun joue le jeu des mesures et reste chez soi autant que possible.

En ce premier jour de confinement total, nos premières pensées vont aux malades du Covid-19, et à tous celles et ceux qui les soignent. Le personnel soignant – médecins, infirmières, mais aussi infirmières à domicile – sont en première ligne.

Nous pensons à toutes celles et ceux qui devront continuer à travailler hors de chez eux, pour notre sécurité ; le personnel soignant, mais aussi les policiers, les pompiers, les services publics nécessaires à ce que la vie se poursuive.

Nous pensons aussi à toutes celles et ceux dont l’emploi ou l’activité sont mis en péril par ce virus et par les nécessaires mesures prises pour l’endiguer.

DéFI, en ces temps difficiles, se mettra du côté des solutions et de l’union nationale, tant que durera cette crise.

Au niveau fédéral

  • DéFI a rejoint le mouvement d’union nationale, votera la confiance au gouvernement d’urgence et les pouvoirs spéciaux, afin de lui permettre de prendre toutes les mesures nécessaires à combattre le virus et aider ses victimes ;
  • DéFI soutient les premières mesures prises au niveau fédéral en particulier pour l’ensemble des indépendants dont l’activité est aujourd’hui fortement réduite voir arrêtée (report des cotisations sociales, revenu de remplacement, chômage temporaire…). Toutefois, ces mesures devront être évaluées au fur et à mesure, et renforcées si nécessaire ;
  • un budget d’un milliard d’euros sera voté dès ce jeudi pour aider à combattre cette crise ;
  • nous participerons chaque semaine à un kern pour accompagner la gestion de cette crise, et y relaierons les nombreuses attentes et situations que nous recevons. Pour le moment, l’urgence est à la fourniture d’équipement et de masques pour le personnel soignant de première ligne. Nous relayerons aussi les autres attentes du terrain socio-économique, en vue d’affronter le tsunami économique que constitue cette crise ;
  • de nombreuses sources d’information sont mises à disposition des citoyens, des indépendants et chefs d’entreprise : site https://www.info-coronavirus.be. Rappelons à Bruxelles le numéro 1819, en Wallonie le numéro 1890 et en Flandre le 0800 20750 spécifiquement pour les entrepreneurs ;
  • DéFI insistera auprès du secteur financier et bancaire afin que des mesures soient mises en place pour soulager les effets de cette crise et éviter que des indépendants ou entreprises ne soient acculés à la faillite par manque de trésorerie.

Au niveau régional bruxellois

Les mesures suivantes ont déjà été prises, pour un total de 110 millions d’euros afin de soutenir l’HORECA, l’événementiel, le tourisme, le commerce de détail et les activités récréatives :

  • versement d’une prime unique pour tous les établissements visés par les mesures d’urgence et qui sont obligés de fermer ;
  • renoncement à la City Tax par la Région bruxelloise pour ce qui concerne le premier semestre de l’année 2020 ;
  • soutien à la trésorerie des entreprises touchées via l’octroi de garanties publiques (via le Fonds bruxellois de garantie) sur des prêts bancaires, pour un total de 20 millions d’euros ;
  • moratoire, sur le remboursement en capital des prêts octroyés par Finance&invest.brussels aux entreprises impactées des secteurs touchés ;
  • le traitement, l’engagement et la liquidation accélérés voire anticipés des aides à l’expansion économique pour les secteurs de l’HORECA, du tourisme, de l’événementiel et de la culture;
  • le renforcement de l’accompagnement des entreprises en difficulté via l’augmentation de la dotation du Centre pour entreprises en difficultés (CED).

En outre, comme le Gouvernement, nous appelons toutes les autorités publiques, administrations, organismes d’intérêt public et communes à adopter des mesures de solidarité avec les commerçants touchés, notamment en reportant les loyers.

Au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles

DéFI a rejoint les autres partis démocratiques, de la majorité comme de l’opposition, pour co-signer le décret octroyant là aussi des pouvoirs spéciaux au gouvernement de la FWB, qui permettent de prendre dans l’urgence et presque en temps réel, toutes les mesures nécessitant une réaction aux effets de la crise.Suite à cela :

  • Le ministre du Budget de la FWB a annoncé qu’il n’est pas possible d’agir sur les indicateurs. Dès lors, le gouvernement a déjà prévu une provision conjoncturelle
  • Il s’adressera également au gouvernement fédéral pour demander à l’Europe une flexibilité sur les plans financier et budgétaire
  • Il a décidé de créer un fonds d’urgence pour venir en aide à l’ensemble des secteurs de notre Fédération (culture, sport, aide à la jeunesse, universités et recherche, éducation permanente et évidemment, crèches et écoles).

Nous serons vigilants au contrôle démocratique du gouvernement en cette période de restriction des attributions parlementaires mais la diversité des partis de la majorité et qui soutiennent cette majorité est rassurante en ces temps de nécessaire union nationale.

Au niveau régional wallon

Le Gouvernement dispose – c’est une première – dès ce jour de « pouvoirs spéciaux » pour trois mois, prolongeable une fois. Cela permettra à l’exécutif wallon par exemple de légiférer sur une suspension de certaines charges fiscales sans passer par le Parlement.
Outre les mesures fédérales (www.1890.be), plusieurs mesures concrètes ont été prises en faveur des entreprises et des indépendants :

  • pour les problèmes de trésorerie via une intervention des organismes (SOWALFIN, SRIW et SOCAMUT) qui se fera sous la forme de garanties bancaires ou de prêts, en concertation avec le secteur bancaire, qui viendront alimenter l’entreprise en fonds de roulement ;
  • pour les engagements en cours via l’instauration de délais et d’indulgence dans le cadre par exemple d’une échéance ou de délai de remboursement d’une aide, etc… ;
  • pour épauler les entreprises en difficulté via le dispositif « Entreprise en rebond » qui peut fournir expertise et conseils sur des matières juridiques, financières et économiques aux entreprises et indépendants rencontrant des difficultés.

En outre, comme le Gouvernement, nous appelons toutes les autorités publiques, administrations, organismes d’intérêt public et communes à adopter des mesures de solidarité avec les commerçants touchés, notamment en reportant les loyers.

Au niveau régional flamand

  • 100 millions d’euros comme crédit pont par la Participatiemaatschappij Vlaanderen, également pour des dettes existantes ;
  • un millier d’emprunts de 100.000 euros seront disponibles, sous les règles des garanties publiques régionales ;
  • la prime prévue pour les commerces obligés de fermer temporairement est revue à la hausse et portée à 4000 euros. Si les mesures étaient prolongées au-delà de 21 jours, un dédommagement de 160 euros par jour s’y ajoutera ;
  • par ailleurs, la Région va être plus souple pour les entreprises qui auraient des difficultés, à cause de la crise du coronavirus, sur le respect les délais liés aux subsides de l’agence flamande pour l’innovation et l’entrepreneuriat (Agentschap Innoveren en Ondernemen).

DéFI veillera dans ses contacts à faire remonter les doléances des entrepreneurs et indépendants de la périphérie. N’hésitez pas à faire remonter celles-ci au président de DéFI périphérie (p.dujardin@defi.eu).

Dans toutes les régions

Nous aurons besoin d’un plan de relance économique et d’une concertation avec les communes pour la levée de taxes et de mesures relatives au précompte immobilier et loyers commerciaux.

Cette crise nous met à l’épreuve en tant que société. Nous devrons être solidaires. Les aides-soignants sont à la hauteur de la situation ; un tel devoir nous incombe à tous.

Prenez bien soin de vous et de vos proches.

Pour DéFI,
François De Smet, Président de DéFI
Alexandra Dupire, Secrétaire générale
Pascal Goergen, Président de DéFI Wallonie
Michaël Vossaert, Président de DéFI Bruxelles
Pascal Dujardin, Président de DéFI Périphérie

Dans la même rubrique
DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Et demain ? DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
#bravopourlessoins : Rendez-vous chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
Belgique - Coronavirus Rendez-vous à vos fenêtres chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
Nouvelles mesures – Un seul mot d’ordre : Restez chez vous !
Coronavirus Nouvelles mesures - Un seul mot d'ordre : Restez chez vous !
« Il y a un temps pour tout, et maintenant est le temps de l’urgence »
coronavirus "Il y a un temps pour tout, et maintenant est le temps de l'urgence"
« Il ne faut pas un gouvernement d’urgence, il faut d’urgence un gouvernement »
L’appel des présidents Maxime Prévot (cdH) et François De Smet (DéFI) « Il ne faut pas un gouvernement d’urgence, il faut d’urgence un gouvernement »
DéFI dit stop à la disparition des commerces aux centres de nos villes en Wallonie !
Commerce DéFI dit stop à la disparition des commerces aux centres de nos villes en Wallonie !